1 an (2013) – Faire connaissance & établir la confiance

Après une première expérience en tant que propriétaire d’un poney de sport, je me sentais prête à acquérir mon premier poulain malgré le fait que je n’avais aucune expérience avec les jeunes chevaux.

Suite à une visite dans un élevage de Pur-Sang Arabes en octobre 2013, mon attention s’est portée sur une petite pouliche alezane d’un an et demie avec plutôt de bonnes origines : show par son père et plutôt sport par sa mère (lignée espagnole). On retrouve notamment dans son pédigrée : Mystic Immage, Padrons Immage, Kubinec, Ibn Estopa, Shalom, Zancudo, Galero… Elle a perdu sa mère à l’âge de 4 mois et a été nourrie aux granulés de lait. Elle avait l’habitude de l’Homme mais était très peu manipulée. Ma décision s’est prise le jour même. J’ai eu le privilège de choisir le nom ma petite merveille : Cidjy.

Elle a rejoint mon poney en novembre 2013. Nous avons fait connaissance petit à petit. Je passais beaucoup de temps à l’observer assise dans le pré. Je la laissais venir vers moi et lui offrais des gratouilles pour la mettre en confiance. Cidjy s’est montrée rapidement très affectueuse et me suivait partout.

Cidjy à son arrivée :

Très vite, nous sommes partis découvrir le monde avec beaucoup de balades en main accompagnées du copain. Cidjy adorait ça ! Les oreilles pointées en avant, un pas très actif et une grande curiosité envers les choses nouvelles. Elle passait partout. Il était même difficile de lui faire respecter les distances, elle avait tendance à me dépasser. On a alors commencé nos premiers exercices afin qu’elle soit plus attentive à moi et qu’elle me considère (arrêts soudains, reculer ou demi-tour en cas de dépassement).

Les jours passaient et les premières difficultés arrivaient. Cidjy tirait au renard, ne donnait pas ses pieds plus de 5 secondes, ne supportait pas qu’on lui touche les oreilles. Elle se braquait fortement et perdait confiance très rapidement. Elle était extrêmement sensible et se sentait vite agressée.

Vient alors le début d’une longue remise en question sur mon approche avec elle… Il fallait que je m’adapte. Je n’avais pas le choix si je voulais obtenir une belle relation par la suite. Alors, j’ai appris à prendre sur moi, à ne pas m’énerver, à rester calme et douce tout en gardant de l’assurance… Les jours passaient, j’avais pris l’habitude de rester environ 1 à 3 heures par jour auprès d’elle, à la regarder brouter, gambader, la gratouiller… Je voulais qu’elle m’associe à quelque chose de positif. Notre relation devenait de plus en plus forte et elle m’accordait enfin sa confiance. Confiance qu’elle n’avait qu’avec moi. Les problèmes revenaient dès qu’une personne inconnue la manipulait (vétérinaire, pareuse). Il fallait que je sois entre les deux pour la rassurer sinon elle paniquait.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s